AccueilUtilisateurs Wheeleo – 

L’aide à la marche faite pour la maladie de parkinson.

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique. Elle s’accompagne de symptômes moteurs et non-moteurs1 :

Symptômes moteurs :

  • Tremblements
  • mouvements lents
  • mouvements involontaires
  • rigidité
  • troubles de la marche
  • déséquilibres

Symptôme non-moteurs :

  • troubles cognitifs
  • démence
  • troubles sensoriels
  • douleurs
  • troubles du sommeil
  • troubles de la santé mentale

Les troubles moteurs sont caractérisés par des phases ON et des phases OFF.

Quels sont les troubles de la marche chez le patient Parkinson ?

La fréquence de pas du patient atteint de la maladie de Parkinson est souvent très élevée. Il « piétine » littéralement. On appelle cela aussi « festination ». La haute fréquence est accompagnée d’une faible longueur de pas. Ces piétinements peuvent apparaitre de manière abrupte lors que le patient passe une porte, fait demi-tour, est distrait ou a peur. La personne peut dès lors être comme projeté en avant si le corps continuait à avancer plus vite que les pieds.

Les troubles de la coordination ou les troubles cognitifs peuvent rendre difficile l’utilisation d’une aide à la mobilité.

Avec le temps qui passe, les articulations d’un patient présentant la maladie de Parkinson s’enraidissent. Il n’est pas rare d’observer un flessum de genou et de hanche, une inclinaison du tronc en avant, une raideur de la nuque, une raideur des épaules. La lutte contre cet enraidissement est un objectif majeur de la prise en charge kinésithérapique.

A un stade avancé, le parkinsonien peut présenter un rétropulsion. Cette rétropulsion va être la cause majeure de difficulté à marcher, de difficulté à se mettre debout, et de chute. A ce stade, l’utilisation de certaines aides à la mobilité ne permettront pas de corriger suffisamment le problème. Le patient sera alors dépendant et ne pourra presque plus se déplacer seul.

Quelle aide à la marche pour la personne présentant une maladie de Parkinson ?

Dans le premier stade de la maladie, l’utilisation d’une aide à la marche n’est pas nécessaire.

Viendra ensuite l’utilisation d’une canne simple, souvent pour rassurer plus que pour aider.

Dans un stade plus avancé de la maladie, la coordination pour utiliser une canne classique est souvent déficitaire. Vu la fréquence de pas élevée, la coordination est presque impossible. La canne est plus souvent en l’air qu’en appui. Une canne classique peut même accentuer les difficultés de marche.

L’utilisation d’un rollator à 4 roues permet de contourner le problème de coordination lié à la fréquence de pas élevée. Il donne un appui constant au sol et fait office de « bouclier » par rapport aux personnes que l’on peut croiser (protection). Il induit naturellement une marche plus fluide.

Néanmoins, le rollator est fort encombrant, peu maniable, difficile à manoeuvrer et monopolise les deux mains. Très bien indiqué pour l’extérieur en ligne droite, il l’est nettement moins à l’intérieur.

A l’intérieur, sur sol lisse, le Wheeleo®️ apporte une aide beaucoup plus adaptée pour le parkinsonien :

  • appui constant au sol,
  • libération d’une main pour les activités fonctionnelles,
  • maniabilité,
  • faible encombrement
  • tient debout,
  • toujours à la bonne place
  • aucune coordination nécessaire

Dans un stade très avancé (ou en phase off), le parkinsonien devient dépendant de son aide à la mobilité pour s’arrêter. Il se fait emporter par son corps. L’utilisation d’une aide à roulettes ne correspondra plus. Seuls les cadres de marche permettront, un temps, de limiter les déséquilibres.

Lors d’une chute en arrière, aucune aide à la marche ne peut réellement empêcher la chute.

Le Wheeleo®️ fait partie intégrante des aides à la mobilité. Pour le patient parkinsonien, il se situe entre la canne et de déambulateur à 4 roues. C’est une étape intermédiaire entre la canne qui donne trop peu d’aide et un rollator qui en donne trop.

référence :

  1. https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/parkinson-disease ↩︎

4 caractéristiques uniques.

Le Wheeleo® combine les avantages d’un déambulateur (à roulettes) et d’une canne.

A une main

Profitez de la stabilité d’un rollator, sans compromettre votre liberté. Vous avez toujours une main libre pour vos activités quotidiennes.

Appui continu

Pas besoin de soulever le dispositif grâce aux 4 roues toujours en contact avec le sol. Le Wheeleo® permet de se déplacer avec un flux continu. Un soutien infini, sans même que vous vous en rendiez compte.

Un design élégant

Pas de stigmatisation. Le Wheeleo® n’est pas un outil que seules les personnes âgées utilisent. Il s’agit simplement d’une aide à la marche de nouvelle génération. Grâce à son design compact, vous pouvez emporter le Wheeleo® partout où vous allez.

Pas de freins

Le Wheeleo® vous offre la sécurité dans les moments stables et instables. Risque de chute ? Considérablement faible. L’absence de freins permet une marche fluide.

Visionnez l’explication en vidéo

Testez le Wheeleo®

Remplissez ce court formulaire afin que l’on puisse prendre contact avec vous pour organiser un test.

×